lundi 16 décembre 2013

A QUOI PENSENT LES HERBES



on a manqué de se prendre une bagnole
dans la gueule, qui glissait de droite à gauche
venant contre nous, alors, après
sommes descendus voir comment c’était beau

on a manqué de se perdre dans l'herbe encore verte
sous la neige, l'hiver venu si vite
à quoi pensent les herbes
quand vient la tempête ?

on a manqué de se manquer
pensent les herbes, les folles
quand elles montent sur le dos du vent
venant contre nous, alors, après

on a manqué, on a manqué...
on n'a jamais manqué de rien
c'est comme ça qu'on disait autrefois
on n'a jamais manqué de rien !

dans les bois, allons nous promener !
entre les troncs, ce qu'on peut trouver :
L'hiver qui n'est jamais venu
venant contre nous, alors, après



::: ::: :::



Photo : La bonne herbe





5 commentaires:

  1. Ce soir je suis un peu à l'Ouest, je viendrai te relire demain.

    RépondreSupprimer
  2. On peut se manquer sur une route et ne pas se manquer sur une autre, le monde est si vaste et l'esprit encore plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce le monde qui contient l'esprit, ou l'esprit qui contient le monde?

      Supprimer
  3. Sur l'abondance du manque, j'au vu une coupe faire pousser des herbes, tant et tant d'ailleurs qu'elles ne furent plus herbes dans le texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous, on disait autrefois : Les herbes manquent de peau.

      Supprimer

S'abonner par email