lundi 16 décembre 2013

AU CIEL DES MONDES



viens ! je suis ailleurs
au ciel des mondes, je donne
mes pieds, mais il fait froid
entre mes orteils, l'univers

viens ! je suis ailleurs
au pays des nuages où l'esprit
ne tient qu'à lui-même
une âme, un astre

je t’arrête en avion, tu
ouvres la porte, quel
spectacle : Les monstres s'envolent
laissant derrière eux : Ton sourire

la croissant de ton sourire, la Lune
Venus qui brille en tournant sur elle-même
la danse des mondes orbitant
dans la draperie bleu-issante du temps

viens ! je suis ailleurs
dans la draperie bleu-issante du temps
c'est mon visage qui s'efface
devant l’intérieur de la nuit



::: ::: :::



Photo : Sous l'Asie centrale





2 commentaires:

  1. Du contraste, l'extraction de beautés éblou-issantes, et ce sont les effets, des étoffes apportées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En guise d'étoffes pour moi, vos commentaires. Merci !

      Supprimer

S'abonner par email