dimanche 22 décembre 2013

IL SE PASSE DES SEMAINES



il se passe des semaines
j’écris des mots que j'efface
je vais au travail, je dors
finalement, c'est moi que j'efface

on me rend parfois visite
on boit un café, deux cafés
on dit des mots que j'oublie
par chance, j'ignore comment

la chatte sur le canapé, ses doigts
rose et noir et rose et noir
la couleur de ma peau sur ma déprime
noire, quand j'y pense

faire les choses parce qu'on aime à les faire
sans en chercher le sens
peindre ou écrire comme on fait de la musique
sans en chercher le sens

contempler le tableau du monde
lire le café des jours, deux cafés
passer d'une semaine à l'autre, d'un monde
à l'autre, avant que celui-ci ne s'efface




 ::: ::: :::



Photo : Rose et noir et rose et noir



1 commentaire:

  1. Ne t'efface pas trop cela me ferait de la peine que tu deviennes invisible ...

    RépondreSupprimer

S'abonner par email